Éloge Funèbre - Comité Rochefort-Fouras

Lieutenant Colonel (er) Jean Michel THUEL

 

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes réunis aujourd’hui pour un adieu à l’un de nos grands anciens : le lieutenant colonel Jean Michel THUEL, décédé il y a quelques jours, à l’âge de 95 ans.

Engagé dés 18 ans, en 1936, comme mitrailleur sur avion de bombardement,  en 1939  il obtient son brevet de pilote d’avion. Et réalise ainsi un grand rêve, une ambition.

1939…c’est la guerre avec toutes ses incertitudes. Placé d’office en congé d’armistice en 1941, il rejoint ensuite la Résistance dans le département de la Creuse.
Dès 1945, il réintègre l’Armée de l’Air . Il retrouve les avions, les  équipages, le pilotage. Alors les affectations se suivent et constituent une brillante carrière :

  • Villacoublay
  • Maroc
  • Indochine et la guerre
  • Maroc à nouveau
  • Mali
  • Villacoublay
  • Algérie et la guerre
  • Dijon
  • Mali
  • Côte d’Ivoire
  • Enfin Dijon

Partout il laisse le souvenir d’un pilote chevronné, courageux, ayant une grande maîtrise du pilotage, en toutes circonstances, même les plus difficiles.

Il quitte le service actif après 33 années dans l’Armée de l’Air.

Il totalise le chiffre impressionnant de 5240 heures de vol, avec 277 missions de guerre effectuées en plus de 1000 heures de vol.

Il  est Officier de la Légion d’Honneur après avoir été nommé  chevalier, comme sous-officier , à titre exceptionnel pour fait de guerre,
Titulaire de la Médaille Militaire,
Officier de l’Ordre National du Mérite,
Titulaire de la Croix de Guerre TOE avec entre autres, 3 citations à l’ordre de l’Armée Aérienne,
Titulaire de la Croix de la Valeur Militaire, de la Croix du Combattant, de la Médaille Coloniale, de la Médaille du Service de Santé et chevalier du Million d’Eléphants.

Le lieutenant Colonel Jean Michel THUEL était un pilote aguerri et d’une grande compétence.  Ses chefs et les équipages avaient une totale confiance en lui et lui vouaient même une certaine admiration. En parcourant les nombreuses citations qui lui ont été décernées, avec sa croix de guerre et sa croix de la Valeur Militaire, on ne remarque que des éloges :

« Pilote confirmé, de grande valeur, possédant de rares qualités de sang-froid, d’ardeur et de courage »
« Commandant d’avion de valeur qui a fait preuve au cours des missions qui lui ont été confiées, de brillantes qualités militaires et professionnelles. »

Il est incontestable que jean Michel THUEL s’est souvent distingué par son courage et son sang-froid comme au cours de cette opération à basse altitude, en Indochine, où son avion ayant été gravement touché par la DCA, il continue sa mission jusqu’au bout et ramène avion et équipage au terrain.

Au cours de ses multiples missions en Indochine et en Algérie, il a mené à bien de nombreuses évacuations sanitaires souvent risquées, sous des tirs de DCA intenses et avec parfois des conditions météorologiques détestables. C’est ainsi que de nombreux blessés lui doivent la vie, il a directement contribué à l’évacuation de secteurs assiégés par les rebelles.  Car il savait risquer sa vie pour sauver celle des autres.

Il m’est arrivé de rencontrer et de parler avec le Lt Colonel THUEL, lors de sa retraite. Il venait chez son fils, l’ADC Thuel , qui est mon voisin. J’ai à chaque fois été impressionné par la modestie de cet homme exemplaire, par la discrétion de ce grand combattant et par la simplicité de ce pilote émérite. Son patriotisme indéfectible était profondément ancré en lui et son attitude forçait le respect et aussi  l’admiration. Aux commandes de son avion, il est toujours resté un simple serviteur de l’Etat, un valeureux  combattant, fidèle à ses engagements et donnant  la priorité à la mission.

Adieu Colonel Jean Michel THUEL, vous resterez parmi nous par la pensée et vous y resterez  avec l’image d’un’’ Grand Monsieur’’. Vous avez servi la France avec Honneur, Courage et Fidélité. Les drapeaux et les représentants des Associations Patriotiques qui vous entourent ici, en sont le vibrant et émouvant  témoignage.

Avec vous disparait une page de l’Histoire de l’Armée de l’Air. Alors, que votre exemple inspire ceux qui aujourd’hui, sont sous les Armes, en particulier dans l’Armée de l’Air, ceux qui  sont au sol et bien sûr, ceux qui s’élancent dans le ciel avec les cocardes tricolores.

Le Lieutenant colonel THUEL nous laisse sa trace, comme celle d’un avion qui monte dans le ciel …. Toujours  plus haut.

A  Echillais le 11  Février 2014.                                      

 

Colonel(er) Amédée Ossant
Président du Comité
de la Société des Membres de la Légion d’Honneur de  Rochefort-Fouras.

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.