Activités 2015 - Comité Rochefort-Fouras

1 Octobre, L'action des armées françaises dans la bande sahélo-saharienne. Enjeux et perspectives.
 

Vaste sujet, s'il en est ! Mais qui pouvait mieux nous en entretenir que le colonel Bruno Depré, commandant le 515ème régiment du train, à peine rentré du Mali où il venait d'exercer les fonctions de chef du bataillon logistique Charente à Gao pendant six mois ? Certes nous n'ignorions pas que le terrorisme est une hydre à multiples têtes et que l'opération Barkhane s'inscrit dans la lutte contre l'une de ses composantes internationales. Cependant, pour nombre d'entre nous, elle demeurait un concept plutôt flou. Le colonel Depré nous a montré avec talent et beaucoup de pédagogie toute son importance stratégique et fait prendre conscience de la réalité du terrain. Il faut d'abord compter avec une nébuleuse de groupes armés terroristes (GAT), souvent adeptes du grand banditisme et de trafics de toutes sortes, dont les rayons d'action sont variés, de telle sorte que le danger est permanent, sous la forme notamment d'attentat-suicide (SBIED : Suicide Bomber Improvised Explosive Device). Mais, bel exemple d'étroite coopération interarmées, la chasse avec ses Rafale et ses Mirage 2000 intervient sans délai en cas de besoin. Les conditions atmosphériques sont par ailleurs rudes: il n'est pas rare que dans un VAB (véhicule de l'avant blindé) le thermomètre monte jusqu'à 60° C. Par voie de conséquence la provision quotidienne d'eau par militaire est de 12 litres. Paradoxalement, le Sahel peut aussi connaître des intempéries et des inondations de grande ampleur, avec ce que cela implique de difficultés logistiques. Le colonel Depré a su brillamment nous convaincre, s'il en était besoin, que, compte tenu des enjeux en cours, "l'opération Barkhane a du sens".

Général (2s) Christian Poupeau
Président du comité Rochefort - Fouras les Bains

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.