Activités 2015 - Comité Rochefort-Fouras

11 avril, Visite de la loge maçonnique "L'Accord Parfait"
 

Pour qui s'intéresse à l'histoire de Rochefort-sur-Mer, cité nouvelle du XVIIème siècle, la visite du temple maçonnique de la Grande Loge de France "l'Accord Parfait", classé monument historique en 2013, s'impose. C'est une exigence à laquelle le comité de Rochefort-Fouras, soucieux de découvrir la richesse architecturale, historique et culturelle du patrimoine local dans toute sa diversité, s'est volontiers soumis le 11 avril dernier.

Monsieur Georges Lacaud, ancien grand expert de la Grande Loge et ancien vénérable, qui nous a accueillis, a évoqué la riche histoire de la loge "l'Accord Parfait". Officiellement créée en 1778 et succédant à une loge préexistante "l'Aimable Concorde", fondée en 1744, elle est la loge la plus ancienne de l'obédience Grande Loge de France encore en activité. L'essor de la franc-maçonnerie à l'époque à Rochefort s'explique par le nombre de loges militaires du fait de la présence de l'arsenal maritime.

En 1940, alors que la franc-maçonnerie était interdite, la loge a sans doute été paradoxalement sauvée, parce que le vénérable maître de l'époque en a remis les clés au commandant de la Wehrmacht responsable des réquisitions et qu'elle a par la suite évité les dégradations, en étant transformée, une fois l'immeuble et les meubles vendus aux enchères, en exposition antimaçonnique permanente.

La loge disposait d'une bibliothèque de 6 000 ouvrages. Située au rez-de-chaussée, elle demeure toujours impressionnante, ornée des 4 500 livres luxueusement reliés qui ont par la suite pu être récupérés. Mais plus impressionnant encore est, bien sûr, à l'étage, le temple dont M. Lacaud nous a tout à loisir expliqué la symbolique.

La visite a été complétée par un parcours pédestre dans Rochefort, car nombreux sont les lieux, souvent des noms de rue ou d'édifices, qui évoquent la mémoire de personnalités, toutes familières de "l'Accord Parfait" qui ont profondément marqué la cité de Colbert : pour n'en citer que quelques unes, La Galissonnière, illustre marin et gouverneur du Canada, le docteur Dulaurens, dont le souvenir est attaché à l'assainissement de la ville, Hèbre de Saint-Clément, initiateur du théâtre de la Coupe d'Or, Toufaire, l'auteur des plans de l'hôpital de la marine, Bellot, explorateur, mort dans l'eau glacée du canal Wellington et dont le cénotaphe dans le cimetière de Rochefort est surmonté de quatre ours polaires, Lesson, compagnon de Dumont d'Urville, Grimaux, un des pionniers de la théorie atomique, Roy Bry, fondateur, entre autres réalisations, de la chambre de commerce et qui a laissé son nom à un célèbre cours, Audry de Puyravault, ami de la Fayette...

Et, précisément, alors que le 18 avril prochain, l'Hermione va entreprendre la traversée de l'Atlantique en direction des Etats-Unis, on ne peut pas ne pas mentionner que c'est à Rochefort que le marquis de La Fayette, lui aussi franc-maçon, a embarqué à bord de la frégate originelle éponyme pour y rejoindre son ami et également "frère", George Washington.

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.