Activités 2017 - Comité Rochefort-Fouras

23 février 2017, Une distinction peu ordinaire

 

Le 23 février dernier, le lieutenant-colonel (ER) Gilles Gauroy s'est vu remettre, dans les salons de l'hôtel de la Corderie Royale à Rochefort et autour de nombreuses personnalités et amis, les insignes de commandeur de l'ordre national du Mérite par le général (2S) Christian Poupeau, alors encore président du comité de Rochefort-Fouras de la SMLH.

Distinction insolite, puisque Gilles Gauroy, s'il était officier de la Légion d'honneur, n'avait franchi aucun des grades inférieurs de la Bleue. C'était sans compter la prévenance et l'ingéniosité de la Grande Chancellerie qui l'avait proposé à juste titre dans son propre contingent.

Distinction méritée, car lorsque l'on s'engage le 11 octobre 1950 dans la Coloniale, l'on a quelque pressentiment des destinations géographiques où la République invite à l'exercice de ses talents : l'Indochine, l'Algérie où, le 13 août 1955, dans le djebel Fortas, il fut très grièvement blessé, et bien d'autres affectations exotiques !

Et puis c'est indubitablement une façon de souligner un engagement constant et un dévouement sans bornes au profit de la SMLH, manifestés notamment lors de l'organisation d'un congrès national et comme secrétaire et délégué de quartier pendant de nombreuses années du comité de Rochefort-Fouras.

La Rouge et la Bleue, on le sait, connaissent de subtils entrelacs, mais finalement qu'ils soient éminents ou distingués, les deux Ordres nationaux sanctionnent avant tout des services qu'incarne magistralement le lieutenant-colonel Gilles Gauroy, "a tried and valiant soldier", dirait Shakespeare, belle figure d'officier et grand invalide de guerre dont l'élégance fait fi des vieilles blessures, toujours lancinantes qui, elles, ne s'atténuent pas avec le temps.
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.