Nomination - Promotion 2017 - Comité Rochefort-Fouras

Séquence émotion au Thou à l’occasion de la remise de l’insigne au gendarme André Audry

 

Ce 11 novembre 2017, le comité de Rochefort intervenait au Thou, petite commune de la Charente-Maritime forte de quelque deux mille habitants, pour la remise de l’insigne de chevalier de la Légion d’honneur à un ancien militaire de la gendarmerie.
Monsieur le maire n’en revenait pas : près de 400 participants à la cérémonie commémorative du 11 novembre au Thou ! Au-delà d’un élan patriotique spontané, c’est bien la remise de l’insigne qui a conduit à un tel taux de participation. Il doit être souligné que le récipiendaire, âgé de 93 ans, est une figure locale.
Engagé en 1944, André Audry participe à la libération de Royan et de l’île d’Oléron. A la fin du conflit, il intègre la gendarmerie où il sert durant 4 années en Algérie avant d’être muté au Vietnam. Affecté successivement dans les postes de Djirine, de Dalat, de Kontum et enfin de Mytho, il connait des affectations qui marquent durablement la vie des militaires, en poste à deux, à diriger quelque 300 autochtones dans une unité qui tient tout à la fois de la brigade et du commissariat et quand on a femme et enfants dans le bâtiment voisin.
En 1953, André Audry est de nouveau muté en Algérie, à Sidi-Bel-Abbès, en section motorisée, où il doit rallier rapidement tous les points chauds de la zone soumis à une trop forte pression de l’adversaire et qui nécessitent un renfort immédiat. Il connait ainsi une succession d’engagements jusqu’à la fin du conflit, en 1962. Rapatrié sur la métropole, il exerce dans plusieurs brigades avant que d’être sollicité par le maire du Thou, sa commune d’origine, qui cherche désespérément un secrétaire de mairie.
André Audry a le profil idéal pour exercer ces fonctions qu’il tiendra durant seize années, avant que d’être élu au conseil municipal, où il siègera durant cinq années.
Figure emblématique de la commune, la remise de l’insigne a été saluée par la population locale comme étant la juste reconnaissance des éminents services rendus par le décoré, tant lors de sa vie militaire que pendant ses engagements au sein de la commune. En outre, la remise de l’insigne un 11 novembre dans une petite commune a profondément marqué les élus et les habitants. A 93 ans, ce jeune décoré a rejoint sans attendre la SMLH, au sein du comité de Rochefort.

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.