2017 - Éloge Funèbre - Comité Rochefort-Fouras

Adjudant Robert CATROU

 

Rochefort-sur-Mer, le 5 janvier 2017

Nous voici réunis pour un adieu à notre ami Robert Catrou. A sa famille, tous nous adressons nos très sincères condoléances pour cette disparition que personne n’imaginait si rapide, si brutale.

X X X

Après des études à la fin desquelles il obtient un CAP d’ajusteur mécanicien. Robert Catrou s’engage dans la résistance et rejoint un maquis dans l’Aveyron. Il n’a que 17 ans, mais déjà animé d’un patriotisme et d’un courage qui lui valent l’estime et la confiance de tout le réseau. Il participe notamment à la libération de la ville de Milhau et de certains secteurs de l’Aveyron.

A 18 ans il souscrit un engagement dans la 1ère armée « Rhin et Danube ». Il participe à la campagne d’Allemagne et est démobilisé fin 1945.

Mais son goût de l’action l’amène à souscrire un nouvel engagement pour partir en Indochine où c’est la guerre. Il y effectue 2 séjours et commence par la campagne du Tonkin, dans un contexte difficile et périlleux. Il disait : il vaut mieux mourir qu’être fait prisonnier …

Promu au grade de sergent, il est exceptionnellement nommé chef de section, section constituée entièrement de supplétifs déserteurs du Viet Minh. Sa rapide maitrise de la langue locale, sa connaissance du terrain , son courage et son exemple, lui font mener ses hommes au combat, où il est toujours devant, dans des conditions extrêmes, au mépris du risque… Exemplaire meneur d’hommes. Exemplaire combattant.

Cf :Témoignages de deux autres sergents qui l’ont connu sur le terrain, dans la même unité : ses grands amis le Cdt Henri Masquet, décédé il y a quelques années, le général Georges Grillot créateur avec le général Bigeard du célèbre commando Georges , en Algérie. Tous deux restaient impressionnés par le courage de leur camarade , le  sergent Catrou et sa section de supplétifs.

Trois citations particulièrement élogieuses sont sur sa croix de guerre. L’une d’elles notamment, récompense son attitude remarquable au combat, en 1947, à bord du croiseur léger «  le triomphant », pris sous un feu ennemi intense.

En 1954, il est affecté en Algérie pour participer à la guerre, dans la région de Biskra. Puis c’est une affectation en République Centre Africaine. En 1960 c’est la fin de sa carrière militaire. Il est adjudant.Robert Catrou aura bien servi la France, depuis l’âge de 17 ans. Sa carrière militaire a surtout été jalonnée de combats où il a démontré à chaque instant son courage, sa détermination et sa volonté de mener à bien ses missions.

L’exemplarité qu’il a montrée s’est accompagnée d’une modestie et d’un comportement qui lui ont valu toujours une grande estime de tous.

Rendu à la vie civile, il occupe un emploi de magasinier dans une entreprise de fournitures automobiles. Là encore, ses qualités humaines et professionnelles lui font gravir les échelons. Son travail le passionne et il termine comme directeur d’agence locale de son entreprise.

Mais l’adjudant en retraite Robert Catrou a aussi contribué au devoir de mémoire, en qualité de porte-drapeau du comité de Rochefort-Fouras de la société des membres de la Légion d’honneur.

Pendant 13 ans, en ma qualité de Président du comité, je l’ai eu à mes côtés pour accomplir sa mission, mission dont il était fier. Il y a fait preuve d’un dévouement et d’une disponibilité remarquables. Son attitude exemplaire lui a valu le respect de tous : des autorités civiles et militaires, de ses camarades des associations patriotiques et de tous ceux qui l’ont rencontré.

Malgré son âge et à la fin une mobilité réduite, il a surmonté des difficultés importantes. Il est allé jusqu’au bout, montrant l’exemple, en toute modestie, ne lâchant jamais le drapeau, son drapeau.

X X X

Au revoir l’ami Catrou , vous nous laissez un souvenir extraordinaire et nous sommes fiers de vous avoir rencontré, de vous avoir connu et estimé. Vous étiez un homme de cœur, un homme de parole et d’action. Vous suscitiez la sympathie et le respect de tous. Vous nous quittez, mais vous restez avec nous, par le cœur et par les sentiments. Vous figurez  maintenant dans notre grand livre du souvenir , au chapître ‘’ Catrou de la coloniale ‘’.

Vous, sa famille, vous pouvez être fiers d’avoir compté parmi vous, un homme exemplaire, un  monsieur , qui a servi la France avec grandeur, courage et modestie , qui inspirera tous ceux qui l’ont connu.

L’adjudant Robert Catrou était chevalier de la Légion d’Honneur titulaire de la médaille militaire, de la croix de guerre avec 3 citations , de la croix du combattant et des médailles commémoratives de l’Indochine et d’Algérie.

Adieu l’ami Catrou …
 

 

Le colonel (er) Amédée Ossant
Président d’honneur
Comité de Rochefort-Fouras de la SMLH


 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.