Activités 2011 - Comité La Rochelle - Île de Ré

Décès d'un rétais, monsieur Robin HIVA
Retour page activité La rochelle Île de Ré

" Ici s'est passé un épisode trop méconnu mais héroïque de la Résistance française ", avait constaté le général de Gaulle lorsqu'il s'était rendu au Mont-Mouchet en 1959.

Le Mont-Mouchet, réduit tristement célèbre de la Résistance auvergnate, est aussi le souvenir d'affrontements effroyables où Robin Hiva, très jeune résistant, assiste au massacre de nombreux camarades. Après avoir intégré le réseau " Les Ardents " dirigé par Charles Rauzier, futur adjoint au maire de Clermond-Ferrand, en qualité d'agent de liaison, Robin participe aux actions destinées à retarder la remontée vers le nord des colonnes de la Wermarcht.

Il est en première ligne à la libération de la Truyère, de Chatelguyon, de Vichy, de Saint-Géraud-le-Puy… Il intègre ensuite le Corps franc qui continue à harceler l'ennemi jusqu'aux villes de Colmar et Strasbourg.

A la fin de la guerre il se trouve au 152è régiment d'infanterie reconstitué à partir du groupe mobile d'Auvergne à la demande du général de Lattre. Vient ensuite le moment où l'Armée recrute des volontaires pour former le Corps expéditionnaire français d'Extrême-Orient. Robin se porte volontaire. Il est affecté au camp de Puget-sur-Argens, revient à l'école d'artillerie de Clermont où il attend son affectation.

Affectation qui n'aura jamais lieu, le colonel chargé de l'embarquement le fait descendre du bateau en lui disant : " Gamin retourne chez ta mère ". Il n'avait pas encore 18 ans ! Mais déjà cité à l'ordre de l'Armée.

Après des débuts très modestes il se retrouve bientôt à la tête de la principale bijouterie de Strasbourg et d'une réputation sans faille au sein de cette corporation ; il sera nommé directeur général pour l'est de la France et l'ouest de l'Allemagne chez Hermès. Il n'en néglige pas pour autant ses amis clermontois. L'un d'eux dira de lui qu'il était un " semeur d'amitié ".

Pour sa retraite, il se retire, avec son épouse, à l'extrémité de l'île de Ré, au pied du phare des Baleines, où il continue à recevoir ses nombreux amis. Il accepte la vice-présidence du comité de la SEMLH de La Rochelle-Île de Ré où ses avis, ses conseils et son devoir auprès des anciens légionnaires seront toujours très appréciés.

Robin Hiva s'en est allé au terme d'une longue et douloureuse maladie à laquelle il a fait face avec un remarquable courage. Il était titulaire de nombreuses décorations et plus particulièrement celles de commandeur de l'Ordre du Mérite national et d'officier de la Légion d'honneur.

Signé JG

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.