Activités 2013 - Comité La Rochelle - Île de Ré

29 mai, Hommage à Marcel PROUTEAU

La carrière exemplaire du colonel Prouteau

C’est le général Jean-Claude Cardinal, président honoraire de la section 17, son ami, qui a prononcé l’éloge funèbre du colonel Prouteau, commandeur de la Légion d’honneur, médaillé militaire, officier de l’Ordre national du Mérite, titulaire de cinq citations sur sa croix de guerre TOE, de quatre citations sur sa croix de la valeur militaire. Médaillé de l’Aéronautique et Médaillé d’honneur du service de santé des armées pour ses éminents services, le colonel repose aujourd’hui dans son village de Jard-sur-Mer, en Vendée, après une carrière tout à fait exemplaire.

En 1945, il a dix-sept ans, et s’engage dans un régiment de Tirailleurs marocains avant de  se porter volontaire, deux ans plus tard, pour servir en Indochine. Toujours en compagnie de ses Marocains, il revient en Extrême-Orient pour un second séjour.

En 1952, alors sergent-chef, il participe à la reconquête d’un point d’appui que vient d’abandonner une compagnie du 6ème RTM et la nuit suivante l’emporte contre une attaque du Vietminh. Il se voit alors remettre la croix de guerre TOE avec citation à l’ordre de l’Armée par le général de Linarès. L’année suivante il est blessé au cours d’un combat de nuit au corps à corps qui lui vaut une nouvelle citation à l’ordre de l’Armée ainsi que la médaille militaire. Il n’a que vingt-cinq ans et décide de prolonger son affectation pour six mois.

Après un congé bien mérité,  il est muté en Allemagne en 1953 et s’initie au pilotage d’hélicoptère. C’est ensuite la Tunisie qui l’accueille, puis l’Algérie où les missions d’évacuations sanitaires au combat se succèdent à un rythme infernal. Il en totalisera une centaine lorsqu’il quitte cet ancien département en 1962.

Deux ans plus tard, il est nommé officier et s’oriente vers l’aviation légère. C’est alors qu’on lui confie le commandement d’une escadrille à Baden avant de participer à l’opération Tacaud, au Tchad en 1980. Nommé au grade de lieutenant-colonel, il se voit chargé du commandement en second au cinquième RHC de Pau.

Lorsque le colonel Prouteau prend sa retraite en 1984, il totalise 5 200 heures de vol.

Le général Cardinal se devait, pour terminer, rendre également hommage à son épouse qui l’a sans cesse accompagné et qui lui a donné quatre enfants.

Le colonel Prouteau ne s’arrêtera pas pour autant de servir les autres,  puisqu’on le retrouvera jusqu’à ses derniers jours, toujours actif, au sein du comité de La Rochelle-Île-de-Ré de la Société des membres de la Légion d’honneur. Tous ses amis en témoignent.

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.