Activités 2014 - Comité La Rochelle - Île de Ré

Conférence "L'Université de La Rochelle"

 

Nombreux sont les adhérents du comité de La Rochelle qui regrettent de n’avoir pu répondre à l’invitation  de  Colette Chaigneau   pour  une conférence organisée  à leur intention et dont le  thème  portait sur l’Université de la Rochelle, avec comme orateur Gérard Blanchard, son président.

Gérard Blanchard se présente tout d’abord en rappelant  un brillant  passé d’universitaire tant en France qu’à l’étranger et  ses débuts à la jeune Université rochelaise dont il deviendra le président en 2008.

Il tient ensuite à préciser les missions essentielles de l’enseignement supérieur au sein d’un établissement public, qu’est l’Université, puis invite son auditoire à se souvenir de la réussite de Michel Crépeau au moment du 59ème sommet franco-allemand lors de la pose de la première pierre en présence de François Mitterrand et du chancelier Konrad Adenauer.

Il insiste successivement sur l’importance de la formation initiale et  continue tout au long de la vie, l’orientation, la promotion sociale et l’insertion professionnelle, la participation à la construction de l’Espace européen de l’enseignement supérieur, la recherche et  la coopération internationale, sur laquelle il aura l’occasion de revenir souvent.

L’Université de la Rochelle a été créée en 1993 et atteint son plein exercice en 1998. L’an dernier le nombre de ses étudiants atteignait près de 7 500  et se situe à un nombre supérieur cette année.

Mille huit cents personnes y travaillent, à savoir 497 enseignants-chercheurs et enseignants, 386 fonctionnaires  et environ 900 vacataires. Son budget atteint aujourd’hui plus des 80 millions d’euros, la superficie de ses bâtiments couvre près de 90 000 m2. Elle dispose enfin d’une Fondation universitaire.

Ses quatre grands domaines de formation sont : les sciences et la technologie ; le droit, l’économie et la gestion ; les arts, les lettres et les langues ; les sciences humaines et sociales. Elle délivre 67 diplômes nationaux dont 15 licences professionnelles, 28 spécialités de master, 5 diplômes universitaires de technologie (DUT) en génie civile, génie biologique, réseaux télécommunications, génie informatique, techniques de commercialisation et 2 diplômes d’accès à l’enseignement universitaire.  A noter qu’en matière d’insertion professionnelle, 90% des diplômés de l’Université de la Rochelle trouvent un emploi  dans les trente mois suivant la fin de leur scolarité.

L’équipe dirigeante comprend un président, une directrice de cabinet, 9 vice-présidents, 4 chargé(e)s de mission, une directrice générale des services et un agent comptable. Quant aux orientations stratégiques, elles portent essentiellement sur la formation et la recherche. La priorité de l’Université demeure la relation avec les entreprises, la relation avec les collectivités qui contribuent à une partie des financements et, comme indiqué plus haut, l’international à travers l’Institut Asie-Pacifique, l’Institut des Amériques et l’Institut Confucius, sans oublier quelques pays africains. Cette activité implique une évidente mobilité des étudiants et des personnels.

Si la réforme universitaire de 2006 a porté surtout  sur la recherche, celle de 2007 lui a apporté l’autonomie, c’est-à-dire liberté et responsabilité mais aussi passage aux responsabilités et compétences élargies, surtout  au niveau budgétaire.  Cet avantage permet  le transfert de la masse salariale et des emplois de fonctionnaires de l’Etat vers l’Université et également l’introduction des méthodes managériales, faisant du président d’université : un manager.

La dernière réforme, celle de 2013, porte sur la restructuration permettant la création d’une association ou d’une communauté d’universités et d’établissements. C’est ainsi que la nôtre se situe dans une communauté d’universités et d’établissements, la COMUE, dénommée  Léonard de Vinci. Elle comprenant 8 membres : dont les Universités de La Rochelle, Limoges, Orléans, Poitiers, Tours… et des associés : dont 3CHU, 3 CROUS, l’ INSERM, l’INRA, le BRGM, l’ IFREMER…Les objectifs de cette union est de créer une Université confédérale de dimension européenne et d’avoir une plus grande efficacité d’action.

La conférence s’est terminée sous les acclamations d’un public conquis  qui s’est  ensuite retrouvé autour d’un verre de l’amitié, fort sympathique, en présence du président de section, Francis Lott et des membres du comité.   

Jean Guillard

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.