Activités 2014 - Comité La Rochelle - Île de Ré

Jacques Le Divellec, invité du comité de La Rochelle Île-de-Ré

 

Colette Chaigneau, présidente du Comité de La Rochelle, avait convié les adhérents à assister à un déjeuner amical en présence de Jacques Le Divellec à l’annexe du restaurant du CLOUS portant le nom du célèbre restaurateur. Elle était entourée de son invité, de Francis Lott, président de la section, de Jean Billaud, récemment promu grand-officier et d’un grand nombre de personnalités dont on voudra bien nous excuser de ne pouvoir toutes  les citer. Ce déjeuner, non seulement convivial mais d’une très grande qualité,  a permis aux  uns  de faire connaissance, aux autres  d’approfondir leurs amitiés et de mieux connaître  ce restaurateur, Rochelais de cœur.

Jacques Le Divellec, d’origine bretonne, est né à Paris en 1932. Après ses études professionnelles à Clermont-Ferrand et ses obligations militaires, il développe ses qualités de cuisinier au Grand Véfour à Paris, sous la férule de Raymond Oliver. En 1958, il acquiert un vieil hôtel sur le quai Valin à La Rochelle, qu’il rénove pour en faire un sympathique café-hôtel- restaurant qu’il baptise le « Yachtman ». Cinq ans plus tard il obtient sa première étoile au Guide Michelin. En 1972, il agrandit son établissement - déjà renommé - et crée un restaurant gastronomique « Le Pacha ». C’est alors que commence pour lui une carrière internationale en animant, en qualité de conseiller culinaire, des semaines gastronomiques  de cuisine régionale française pour le compte de la chaîne Hilton international. Une seconde étoile lui est accordée au Michelin en 1978 et il se trouve cité dans les principaux guides internationaux.

C’est en 1983 qu’il transforme une ancienne ambassade en ce magnifique restaurant qui porte son nom sur l’Esplanade des Invalides à Paris. Son décor marin et sa carte orientée vers une grande variété de plats de poissons contribuent rapidement à donner à l’établissement une notoriété prisée par nombre de personnalités du monde politique, artistique et des médias. Jacques Le Divellec est l’unique détenteur d’une « presse à homard » exécutée par un meilleur ouvrier de France de la maison Christofle pesant quarante kilos dont vingt-sept d’argent. Cette presse est à l’origine du fameux « homard à la presse » dont le succès  ne s’est  jamais démenti.

Précisons qu’en 1986, il participe à la création du Lycée hôtelier de la Rochelle qui reçoit aujourd’hui sept cents élèves.
Lors du sommet du G7 et la célébration du bicentenaire de la Révolution, en 1989, il est chargé des repas de trente-sept chefs d’Etats, ministres et sherpas accompagnés de sept mille journalistes : vingt-deux mille couverts en trois jours !

Il se consacre à  nouveau à l’international à partir de 1997 ; il est présent pour diverses tâches et réceptions de récompenses en Espagne, en Allemagne du nord, au Koweït, en Crète, en Chine, à Saint-Domingue…

Jacques Le Divellec se consacre également à l’écriture ; il est l’auteur de treize ouvrages, tous orientés sur les produits de la mer. Le prochain, prévu pour le printemps 2015, sera essentiellement consacré à son immense carrière. De hautes fonctions dans le domaine de la restauration et notamment celles de conseiller du commerce extérieur depuis 1997, lui ont valu de nombreuses distinctions, à savoir : chevalier du Mérite agricole, officier des Palmes académiques, commandeur de la Légion d’honneur et de ce fait … membre du Comité de la Rochelle-Île-de Ré. Ce dont nous nous honorons.

Jean Guillard

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.