Activités 2015 - Comité La Rochelle - Île de Ré

17 février, Robert Vergnaud est décédé à Rivedoux
 

Robert Vergnaud qui était très attaché à son île et à son village de Rivedoux, s’est éteint le 17 février dernier à l’âge de 96 ans. Il avait succédé en 1965 à Théodore Porsain, maire du village pendant trente-sept ans et laissé son mandat dix-huit ans plus tard, en 1983. C’est Patrice Raffarin, maire depuis 2005, ainsi qu’une amie très proche, qui ont tenu à rendre un hommage émouvant à ce grand serviteur de l’Etat lors de la cérémonie à l’église, où s’était réunis sa famille, plusieurs personnalités et de nombreux habitants de Rivedoux.
Il était, il est vrai, un grand serviteur de l’Etat, s’est plu à rappeler Francis Lott, ancien ambassadeur et président de la section de la Légion d’honneur départementale, au moment de l’inhumation au cimetière. Et d’évoquer les débuts de la carrière du disparu, alors qu’il était conseiller commercial d’ambassade au Brésil, mais aussi les appréciations de son ambassadeur qui, en 1958, s’adressait à lui en ces termes : « Vous êtes l’un des collaborateurs les plus instruits, les plus efficaces qu’il m’ait été donné d’avoir. Intuitif, réalisateur acharné, à la fois lucide et vif, vous méritez de vous voir confier des taches exceptionnelles… ». L’ambassadeur ne s’était pas trompé, Robert Vergnaud accède ensuite à d’importantes responsabilités au sein de la direction de l’Aviation civile. De 1968 à 1982, il préside la compagnie Air-Inter qu’il développe et protège. Il en sera nommé président d’honneur.
En lui remettant, quelques années plus tard, la dignité de Grand Officier de l’Ordre du Mérite national, le président de la République le félicite, à son tour, en ces termes : « Cette prestigieuse distinction, que j’ai tenu à vous décerner, vient couronner l’action que vous avez menée au cours des importantes responsabilités qui vous ont été confiées, notamment à la tête de la compagnie Air-Inter ». Air-Inter qui sera absorbée plus tard par Air France.
Robert Vergnaud avait effectivement mis au service de l’Etat son incomparable expérience professionnelle. On le retrouve au Conseil économique et social où il préside le groupe des entreprises nationalisées et également au Comité officiel franco-britannique pour la construction du Concorde. N’oublions pas qu’il était également l’auteur d’un ouvrage intitulé : « Les tribulations d’un serviteur de l’Etat sur les terres et dans les airs ».
Natif du Limousin, Robert Vergnaud n’était pas membre de notre comité mais avait opté pour celui de Saint-Léonard-de Noblat, dans la Haute-Vienne, lors de sa nomination dans l’Ordre de la Légion d’honneur dont il était commandeur. Il était passé Grand-Croix de l’Ordre du Mérite national, médaillé de l’Aéronautique, médaillé militaire, médaillé du Mérite touristique, Officier des palmes académiques…

Colette Chaigneau, présidente du Comité la Rochelle-Île-de-Ré, ainsi que son drapeau étaient évidemment présents aux obsèques et c’est à ce dernier que Francis Lott a demandé, devant la tombe du disparu, de s’incliner pour que soit respectée la minute de silence.

© AFP Robert Vergnaud en novembre 1971 à bord d'une Caravelle

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.