Activités 2015 - Comité La Rochelle - Île de Ré

 

8 mai, Les Rochelais ont célébré le 70ème anniversaire de leur libération

 

 

La commémoration de la libération de La Rochelle a débuté la veille par l’inauguration d’une exposition au musée des Beaux-Arts, consacrée à la libération de La Rochelle le mardi 8 mai 1945. Date mémorable pour quelques anciens  Rochelais  qui ont assisté à l’arrivée des troupes ce jour-là. Cette ville était l’une des dernières, rappelons-le,  restée aux mains de l’ennemi lors d’un siège de dix mois et délivrée du joug allemand sans avoir subi, grâce aux accords Meyer-Schirlitz, de dégradation. Ce jour-là, l’armée régulière était passée par Aytré venant de Rochefort alors que les troupes partisanes s’acheminaient par la route de Surgères. C’est au centre du bourg que les jeunes Aytrésiens, rassemblés sur la place, virent  arriver la première voiture aux armes des FFI, sur l’aile de laquelle se tenait, brassard au bras et mitraillette en bandoulière, leur ami Robert Jimenez.

Robert s’était engagé,  dès le début de la guerre, dans les forces françaises combattantes pour servir au sein des organismes de recherche du renseignement. Agent chargé de mission au réseau « Hoho-Canardeau », rattaché à la Direction générale des études  et  recherches, il se rapprochait ensuite des instances de l’Office of stategic  services  (OSS) avant de servir, après le débarquement en Provence, au sein du Sixième groupe d’armée du Général US Dever. Il terminera brillamment sa carrière dans les services de la police française.
Robert était titulaire de la Légion d’honneur, de la Croix de guerre 39/45 avec trois citations, de la Silver star médal (USA) et d’une citation à l’OSS, en 1944. Il devint, à sa retraire, un fidèle adhérent du comité de La Rochelle-Île-de Ré. Quelques jours avant son décès, en mars 2009, cet ami de longue date du célèbre Charentais commissaire Broussard assistait encore à l’une de nos conférences.

Nous nous devions de rappeler le souvenir de Robert, totalement oublié des médias, avant d’en venir à l’exposition des Beaux-Arts évoquant les différentes phases de l’occupation et plus particulièrement celles du siège.

A la porte du musée, une quinzaine de personnes s’étaient habillées en costumes d’époque dont certains jeunes en tenue  FFI entourant  l’une des voitures blindées fabriquées de toutes pièces par des résistants à l’intérieur de la poche, la Camaret II. A l’intérieur, étaient présentés des matériels de guerre, engins divers, objets et photos remémorant ces douloureux souvenirs ainsi qu’une magnifique toile de Balande évoquant l’intervention du général de Gaulle devant la gare de La Rochelle, le 25 juillet 1945. De nombreuses personnalités assistaient à cette manifestation parmi lesquelles, entouré des députés Suzanne Tallard et Olivier Falorni, le maire Jean-François Fountaine. Ce dernier  prit la parole pour rappeler ce qu’avaient été ces années d’occupation et plus particulièrement le sort des Rochelais et des habitants des communes de la poche, alors que la France était libérée. Parmi la foule, des amis du comité de La Rochelle-Île-de-Ré avaient tenu à être présents, dont Francis Lott, président de la section, Colette Chaigneau, présidente du comité, Jocelyne Girardet Chandouineau, première vice-présidente de la section et présidente d’honneur du comité, Jean Billaud, nouveau Grand officier, ainsi que de nombreux autres légionnaires qui voudront bien nous pardonner de ne pas pouvoir tous les citer.

A la cérémonie au monument aux morts, le lendemain 8 mai, une foule de Rochelais  avait tenu à être présente ainsi que toutes les personnalités civiles et militaires que comptent le département et la ville. Sans oublier les représentants de la Légion d’honneur déjà nommés. Dans le plus grand silence, la foule écouta alors la lecture de messages par différents groupes de jeunes. Suivit le dépôt traditionnel des gerbes,  au pied du monument, par les délégués de plusieurs associations, d’Evelyne Ferrand et Marie Laure Tissandier, représentant les Conseils départemental et régional, de Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle, d’Olivier Falorni, député de la 1ère circonscription, de Michel Tournaire, secrétaire général de la préfecture ainsi que du représentant des Armées. Puis vint le moment de la cérémonie des décorations, dont celles de la Légion d’honneur qui furent remises à  Léon Viget, Jacques Coquilleau, Joseph Gadarnez, Robert Feydeau, Léone Payen et Louise Prigent. Un retentissant « Chant des partisans » s’ajoutait ensuite à ces moments d’émotion avant que ne commence le défilé des troupes. Défilé marqué non seulement par la présence de soldats en costume d’époque et de véhicules datant de la dernière Guerre Mondiale, mais aussi par le survol à basse altitude de quatre avions de la base aérienne de Cognac.

Les Rochelais étaient ensuite invités à se rendre au parc Frank Delmas où était exposée une collection d’Yves Le Dret comportant près de 700 cartes postales, photos et divers documents relatant la vie de nos compatriotes pendant ces dures années de guerre. Cette journée de recueillement devait se terminer par la récompense des participants aux épreuves cyclistes sur les routes de la poche de La Rochelle qui avaient eu lieu dans l’après-midi.

Jean Guillard

aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.