Activités 2017 - Comité La Rochelle - Île de Ré

Jean BILLAUD, Citoyen d’honneur de la Ville de La Rochelle

 

 

La Rochelle n’avait pas connu pareille cérémonie depuis cinquante ans. Jean BILLAUD, grand officier de la Légion d’honneur, titulaire de nombreuses médailles étrangères et françaises, dont la médaille militaire, la médaille des Forces Françaises Libres, Croix de la Valeur militaire avec neuf citations et quatre palmes dont une signée par le général de Gaulle, était fait en ce 10 janvier 2017, dans la grande bibliothèque du Muséum, Citoyen d’honneur de la Ville de La Rochelle. Une assistance fournie était venue se joindre à cet hommage, au premier rang de laquelle on reconnaissait notamment Colette CHAIGNEAU, présidente du comité La Rochelle-Ré de la Légion d’honneur, Denis de BONNAVENTURE, président national des Gueules Cassées, Beryl DENNETT et Paul BOGAERT, représentant la Royal Air Force.

Hommage, émotion et humour marquèrent les discours très intimes que prononcèrent Jean-François FOUTAINE, maire de la ville et Olivier FALORNI, député de Charente-Maritime. L’un et l’autre saluèrent le courage du jeune homme de dix-neuf ans, déjà père, qui, pourchassé par la gendarmerie allemande, entreprit de gagner Londres, passant au prix de grands dangers par l’Espagne, où il fut interné au terrible camp de Miranda (qu’il quitta échangé contre du blé…). Passionné de tout temps par l’aviation, il eut le bonheur d’intégrer à Londres la Royal Air Force, et participa ainsi à de nombreux raids au-dessus de l’Allemagne. Commandant de bord des bombardiers lourds de la RAF, il eut à plusieurs reprises l’occasion d’approcher le général de Gaulle, qui lui dédicaça une photo, depuis conservée précieusement et fièrement – Jean BILLAUD s’amuse d’avoir même eu, au hasard de leur vie d’aventures, à organiser pour le Général un pique-nique…

Une fois démobilisé, il œuvra au Maroc, au Sénégal, en Mauritanie, en Tanzanie… La grande histoire le ramena à l’Armée, et il participa à de nombreuses et dangereuses missions, en Algérie d’abord, puis au Laos au titre de l’ONU, dans le cadre de la commission internationale de cessez-le-feu (il sera abattu en vol à deux reprises !). Puis le Cambodge, le Burundi, les Comores… Il prendra enfin sa retraite, en 1985, qui le ramènera à La Rochelle ; mais il est alors frappé par la perte de son épouse et de l’un de ses fils.

Ayant rappelé les grandes étapes de cette vie épique, Jean-François FOUNTAINE puis Olivier FALORNI soulignèrent, le premier qu’un parcours aussi remarquable est le produit de « la rencontre d’un personnage d’exception et d’une situation extraordinaire », le second que devenir l’ami d’un être tel que Jean BILLAUD est un privilège extraordinaire parce qu’ « il est de ces hommes qui élèvent ». Et Olivier FALORNI ne faisait pas là simplement allusion à ce premier saut en parachute de 3000 mètres auquel Jean BILLAUD l’entraina (« on ne dit pas non à un héros », précisait-il). Jean BILLAUD qui pratique toujours le parachutisme. À 95 ans…
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 27 Décembre 2017 à 09 H.