LA SECTION DE CHARENTE MARITIME

A l'origine, en 1922, les sections territoriales coïncidaient avec les limites des régions militaires, probablement pour faciliter leurs fonctionnements et surtout leurs actions d'entraide vis à vis des modestes légionnaires, en grande majorité, blessés et handicapés et pour un assez grand nombre, toujours hospitalisés dans des établissements sanitaires militaires.

La Charente-Inférieure dépendait de la région militaire de Bordeaux qui regroupait une douzaine de départements du grand sud-ouest. Le comité départemental se trouvait à La Rochelle. En 1930, ce comité comprenait un peu plus de cent légionnaires et quatre veuves. L'admission des veuves fut décidée très rapidement, dès que l'on se rendit compte de leur situation précaire, notamment les veuves de guerre dont les ressources étaient très insuffisantes pour vivre et élever les enfants. Toutefois, en raison du manque d'informations et de liaisons à cette époque, la prise en compte des veuves par la Société fut assez lente.

Ce n'est qu'en 1947 que l'organisation départementale fut décidée par le conseil d'administration, le terme " section départementale " étant arrêté en 1949.

Au cours de années suivantes, des comités vont être créés et dans les années 1960 /1980, la Charente-Maritime comptera jusqu'à 9 comités : La Rochelle, Saintes, Rochefort, Royan, Jonzac, Saint-Jean-d'Angély, Ile d'Oléron, Ile de Ré, Fouras/Ile d'Aix. Ce nombre important de comités correspondait au nombre, lui aussi très élevé de légionnaires.

En effet, dans les années 1960 à 1980, il y avait eu jusqu'à 300 000 membres de l'Ordre. Après la création en 1962 de l'Ordre National du Mérite pour récompenser les " mérites distingués ", le Général de Gaulle fixa comme objectif de ramener à 115 000, le nombre de légionnaires en l'an 2000. Peu à peu les effectifs de l'Ordre et de la Société baissèrent. En même temps, l'âge moyen des adhérents augmentant, certains comités virent leurs activités se réduire faute de sociétaires actifs et suffisamment nombreux. C'est ainsi que dans notre département, le comité de Jonzac fut rattaché à celui de Saintes au début des années 1990. Puis en 2003 le comité de l'île de Ré fut rattaché à celui de La Rochelle et en 2004, celui de Fouras/Ile d'Aix à Rochefort.

Le 17 octobre 2017, le conseil d'administration de la SMLH a validé le rattachement du comité d'Oléron au comité de Rochefort - Fouras qui prend alors la dénomination de "comité de Rochefort".

Aujourd'hui, en 2018, la section Charente-Maritime de la Société des Membres de la Légion d'Honneur regroupe dans ses 5 comités, un peu moins de 630 sociétaires, légionnaires ou conjoints survivants.

Certaines remarques peuvent être tirées qui montrent bien l'évolution de notre premier Ordre National dans le département :

  • Le nombre de légionnaires militaires est sensiblement plus élevé que celui des légionnaires civils,
  • Les femmes ne représentent encore que 13.26 % des décorés. Leur nombre augmente chaque année,
  • La moyenne d'âge est de 76 ans pour les hommes et 80 ans pour les femmes,
  • Les conjoints survivants, essentiellement des femmes, voit leur nombre augmenter également chaque année, traduisant ainsi à la fois le vieillissement de notre société comme celui de la société française et aussi l'allongement de la durée de la vie et celui des femmes en particulier.

 

Vous êtes membre de l'ordre et résidez en Charente-Maritime, rejoignez-nous et renforcez nos rangs en adhérent à la SMLH. Pour ce faire, télécharger le bulletin d'adhésion et renseignez le avant de l'adresser au siège à l'hotel des invalides où au président du comité auquel vous souhaitez être rattaché. Vous trouverez leurs coordonnées sur la page "nous contacter"

 

 
aller en haut de la pageNb visiteurs                 © www.legiondhonneur17.fr - 2015        page mise à jour le 04 Juillet 2018 à 22 H.